Martin Beniston, climatologue et professeur à l’université de Genève, revient sur le rapport annuel de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique, publié mardi, qui décrit l’année 2015 comme la pire de l’histoire moderne.

Sourced through Scoop.it from: www.liberation.fr