Les grands actionnaires demandent aux groupes cotés des comptes sur les mesures prévues pour un monde sans carbone.

Le respect de l’environnement ne fait pas encore partie aujourd’hui des toutes premières priorités des administrateurs. Et demain ? Peut-être. Car la manière dont les grands groupes cotés prennent en compte ce risque est un sujet d’attention de plus en plus fort pour les investisseurs outre-Manche ou outre-Atlantique. Ces derniers vont même parfois jusqu’à vouloir identifier lequel des administrateurs pourrait porter la voix du groupe sur ce point.

Sourced through Scoop.it from: www.lesechos.fr